Douleur au talon : qu’est-ce une épine calcanéenne ?

L’épine calcanéenne est une excroissance osseuse au niveau du talon, intimement liée à une inflammation de la voûte plantaire appelée fasciite plantaire. En cas de douleur, elle peut s’avérer être invalidante au quotidien. Causes, symptômes, traitements… Le point sur cette pathologie.

L’épine calcanéenne, aussi appelée épine de Lenoir, est une excroissance osseuse située au niveau du calcanéum, un os du talon. Lorsque que la voûte plantaire est trop fréquemment ou violemment sollicitée, une inflammation du fascia plantaire – c’est-à-dire la membrane épaisse qui relie cet os aux phalanges, soutenant l’intégralité du pied – peut se déclarer. Le calcanéum doit alors s’organiser au mieux pour soulager le tendon qui « tire » davantage. Pour soutenir cette tension, une épine « pousse » : l’organisme calcifie en fait les tendons touchés, créant cette fameuse excroissance. Lorsque qu’elle se forme au niveau du tendon d’Achille, il s’agit d’une épine calcanéenne supérieure.

Des sollicitations excessives en cause

L’épine calcanéenne peut être induite par de nombreux facteurs pré-disposants. Tout d’abord, toutes activités ou situations qui impliquent davantage de tensions sur le fascia plantaire sont à risque. Un travail qui nécessite de marcher, lever des charges ou être debout, ainsi que le surpoids et les activités physiques soutenues peuvent donc être en cause. La course à pied, par exemple, multiplierait de trois à cinq fois l’impact que doit absorber le pied sur le sol comparativement à la marche. Se déplacer sans chaussures ou avec des chaussures inadaptées ou usées augmente aussi le risque.

Suite de l’article sur Top Santé